Pays des Châtea - Charline URVOY

Nom de votre structure : Pays des Châtea
Votre nom : Charline URVOY
votre rôle dans le projet GouTer : Collectivité
Le projet GouTer a-t-il été un apport pour vous ? : 4
En quoi le projet GouTer a-t-il été un apport pour vous : Apport méthodologique, sensibilisation sur la notion de gouvernance alimentaire
Mobilisation des acteurs du territoire autour des thématiques agricoles et alimentaires, adhésion des élus qui a permis d'aboutir à la formalisation d'un PAT
Visibilité du territoire à l'échelle nationale
Appropriation de la démarche par la Région Centre Val de Loire, qui nous appuie
Capitalisation des expérimentations sur d'autres territoires
Avez-vous appris quelque chose à travers ce projet ? : Oui
Qu'est ce qui vous a été directement utile dans votre travail ? : Ressources documentaires notamment en début de projet (études de cas permettant de toucher du doigt la transversalité de la question alimentaire, articulation des compétences entre niveaux de collectivités)
Appui en ingénierie par IUFN qui a donné de la légitimité à la démarche
Qu'est ce qui vous a apporté une aide dans vos réflexions ? : Echanges avec les autres territoires pilotes
Regard extérieur de professionnels de la gouvernance et des réseaux d'acteurs (IRG, Resolis, IUFN) qui nous a permis de mieux comprendre le fonctionnement de notre territoire
Qu'est ce qui vous a le plus apporté ? : temps d'échanges informels dans le cadre du projet
Qu'est-ce qui vous a le moins apporté ? : comité de pilotage
Avez-vous réutilisé par la suite certains éléments (référence de documents, contacts, outils, idée, méthode de travail) ? : Oui
Lesquels ? : Présentations ludiques type prezi
Exemples de formalisation d'un Conseil local de l'alimentation (échanges avec Bordeaux Métropole)
Cartographie des acteurs et contacts
Votre structure a-t-elle mis en place une gouvernance alimentaire ? Pour les partenaires : une réflexion sur ce sujet ? : Oui
Diriez-vous que le projet vous a permis de développer de l'interconnaissance, votre réseau de relations professionnelles ? : Oui de façon pérenne
Quel est pour vous l'apport de cette interconnaissance ? : Identification des futurs participants au Conseil local de l'alimentation
Susciter de la transversalité entre structures et entre services
Si c'était à refaire, que feriez vous différemment ? : Manque de concret parfois qui a pu démobiliser les acteurs locaux ou susciter de l'incompréhension (notion de gouvernance alimentaire difficile à appréhender)
Quels sont vos attentes pour une autre démarche d'échange entre collectivités ? : Proposer des visites de projets exemplaires (territoires pilotes ou territoires étudiés dans les études de cas)